--

-

 

--

Eclairs et foudre
-

Durée : 50mn

Un état des lieux des connaissances scientifiques actuelles sur la foudre et le tonnerre réalisé grâce aux dernières technologies et techniques de prise de vue.

La foudre, on ne sait jamais ni où ni quand elle va s'abattre. Sur l'ensemble de notre planète, ce n'est pas moins de huit millions d'éclairs qui voient le jour chaque 24heures. Parmi ce nombre, très peu atteignent le sol. En effet, la plupart se déchargent à l'intérieur même des nuages. Pourtant, quand cela arrive, l'éclair frappe la surface de la terre avec une puissance d'un milliard de watts, ce qui est suffisant pour éclairer une ville toute entière !

La foudre a fait et continue de faire de nombreuses victimes. Heureusement, tous ceux qui ont été touchés par elle ne sont pas morts. Ce qui est sur, c'est que bien qu'elle ne soit pas toujours mortelle, elle laisse souvent de graves séquelles... Alors, si un jour vous voyez vos cheveux se dresser brusquement sur votre tête, un seul conseil... Accroupissez-vous le plus vite possible !   Blessure par foudre typique >>

Aux Etats-Unis, en Californie, existe un « couloir de la foudre » qui est réputé pour donner naissance à de nombreux orages qui ne manquent pas de tuer des personnes chaque année. Effectivement, contrairement à ce que l'on pourrait penser, la foudre fait plus de victimes tous les ans que les tornades ou les ouragans.

Cependant, c'est en Afrique équatoriale qu'existe la région la plus touchée au monde par les orages. En effet, le bassin du Congo en compte deux fois plus que la Californie. Mais ce n'est pas tout ! L'intensité de ceux-ci est également bien supérieure. Alors qu'un orage normal produit en moyenne deux éclairs par minute, ici, il en produit près de soixante !

Mais, comment un orage se forme vous demandez-vous ?
Lorsque la terre est chauffée par le soleil, cette dernière émet une chaleur humide qui s'élève pour se refroidir et se condenser en nuages. Puis, ceux-ci se rejoignent pour en former de plus épais.
Lorsque les gouttes d'eau sont trop lourdes pour suivre les courants ascendants, elles tombent sous forme de pluie. Elles peuvent également être portées à la surface par des courants surpuissants où elles gèlent, se transformant en petits cristaux de glace.
La surface du nuage quant à elle, bute sur la stratosphère, ce qui a pour effet de l'étaler pour donner cet aspect d'enclume bien connue des cumulonimbus.
Les micro-cristaux deviennent parfois assez lourds pour tomber et engendrer des micro-collisions qui accroissent la charge électrique du nuage.
Cependant, les scientifiques ne savent actuellement pas comment cette charge électrique se transforme en éclairs.

 070916-1  Catégorie de ce replay: GÉOSCIENCES

 

HAUT de Page